SAMEDI 15 JUIN au DJOLOFF de DAKAR

Le club mythique de Dakar accueille Agsila dans son écrin jazzy pour une soirée rare :

une voix précieuse, des compositions ciselées, un bijoux du Sénégal à découvrir absolument !

Composition, textes et chant : Agsila

Guitare basse et vocal : Laye Seck Dipita

Guitare solo et piano : Johnny King Benzi

Percussions : Alfred Kô

 

27 AVRIL 2019, MAIRIE DE DAKAR

"Tee noo boolo"
Chant pour la liberté (Lingala, Wolof et français)
La chanteuse Agsila Breuil Joob a ouvert la cérémonie de la 3e journée nationale de commémoration de l'abolition de l'esclavage
Hotel de ville de Dakar, 27 avril 2019.

En majorité africaines, des femmes, des jeunes filles, et encore des enfants sont esclavagisés aujourd'hui. Cette honte de l'humanité se répand dans l'indifférence, alors levons nous pour ces millions de femmes esclaves dans le monde !

Parce que nous sommes tous complice de l’esclavage, nous pouvons tous agir contre. Et notamment contre l’exploitation honteuse des enfants, contre la traite des jeunes femmes noires, contre les réseaux de passeurs et les nouvelles routes de l’esclavage en Afrique. La réalité est que dans un monde de plus en plus mercantile et déshumanisé, la traite des noirs s’organise ici et s’amplifie. En 2013 les ONG annonçaient 30 millions d’esclaves dans le monde, aujourd’hui ils seraient 45 millions. l’Afrique en est l’épicentre et le Sénégal en fait bien partie. Les nombreux témoignages sont clairs sur les raisons, et les méthodes ; pour cela il suffit d’écouter les revenants. Ils sont nombreux mais ils restent encore enfermés par un silence honteux. L’esclavage moderne est un tabou puissant qu’il faut briser. On ne veut pas savoir, on ne veut pas entendre, mais il risque de nous prendre par surprise où l’un de nos proches. Le film Ceddo du cinéaste engagé Ousmane Sembene montre bien que ce fléau est séculaire. Ne rien dire, s’est consentir et en tant que artiste africaine je lève la voix contre cette honte de l’humanité. Mon chant est en plusieurs langues pour apporter l’espoir et soulager les victimes. J’exhorte les femmes à se libérer des droits abusifs que certains hommes ont institués.

« Afrique, pourquoi ne pouvons-nous pas nous unir ? » Tee noo boolo.

Agsila, Dakar le 27 avril 2019

 

 

 "Agsila  est une jeune chanteuse au grand talent et à la générosité chevillée à la voix.

Sa puissante et douce voix a ouvert la cérémonie officielle de la journée nationale de commémoration de l'abolition de l'esclavage.
En lingala, wolof et français, elle a requis la protection des ancêtres sur les victimes de l'esclavage.
Grand merci à elle! " Karfa Sira Diallo

 

 

Commémoration à la Mairie de Dakar de l'abolition de l'esclavage.

répétition :

 

 

La tournée des prisons

 

CONCERT AU BLUE ART , CASINO DU CAP VERT, DAKAR le vendredi 12 Avril à 21H30

Entrée 5000Fcfa avec 1 E-Album 12 titres offert en partenariat avec GuelwART et Musik-Bi

Réservation au 77 786 51 40 

Contact booking: 77 759 77 82

 

 

Concert de soutien à l'école de Yene Kao le 8 mars 2019

 

 

 

 

Découverte à Dakar, Agsila présente son premier album 12 titres intitulé « Soupirs », comme un vent d'amour. 

Formée par l'orchestre national du Sénégal, elle fait partie de la nouvelle génération montante de l'afro-jazz. 

 

 

AGSILA 

 

"Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants..."

découvrez la version wolof sous titré de YOONU MBAAX par AGSILA

 

 

 

 

 Nouvel album 12 titres, extrait :

"Agsila veut dire "bienvenue" en wolof. Le "a" symbolise l'Afrique belle et riche, et j'invite tout le monde à la parcourir à travers mes mélodies, mais aussi à travers la nature et tout ce qui nous entoure de vivant".

Agsila, auteure et compositrice.

contact : (00221) 77 786 51 40

Facebook : https://www.facebook.com/aksileen/

mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

YouTube : clips, lives et reportages

 

Découverte à Dakar, Agsila présente son premier album 12 titres intitulé « Soupirs », comme un vent d'amour. Formée par l'orchestre national du Sénégal, elle fait partie de la nouvelle génération montante de l'afro-jazz. 

Femme affirmée aux talents multiples, elle nous livre sur scène en solo guitare et voix, où accompagnée, des extraits inédits de son roman "L'ironie de l'amour".

 

 

Nouveau spectacle :

 

SOUPIRS VOLÉS

 

Récital en solo de 45mn

Agsila alterne 10 chansons de sa composition avec des textes courts, parfois tendres parfois cruels, où la parole des invisibles résonne durant la période coloniale au Sénégal.

 

Agsila, la voix du Sénégal

Auteur, compositeur, interprète, elle arrive sur un plateau nu avec sa guitare. Ce qu’elle a à dire se parle et se chante dans la sobriété. Elle est belle et elle n’en joue pas. Elle alterne textes et chant pour dire l’exode rural, l’exploitation coloniale des terres, la mévente, la ville qui déracine, l’exil en son propre pays. Sur le texte la voix glisse, presque fêlée puis s’engouffre dans le chant avec du grain, des aigus surprenants dans leur tenue, des graves bousculés. La terre d’Afrique défile dans ses langues et en français, est transcendée par cette voix qui s’élève pure en ses choix, tenace en sa douceur, avec fierté de baobab. 
Sans artifices, Agsila s’impose et donne noblesse à l’afro-jazz. On devrait entendre parler de cette jeune femme et de son talent qui anéantit les frontières.

Dominique Daeschler

 

Sortie de CD le 30 novembre 2018

 

 

au Lavoir Moderne Parisien

 

 

 

 

 

Défense du Dialaw : Agsila s'engage...

Car la menace est réelle, au Dialaw industriel…

 

 

Agsila participe à la biennale Dak'Art 2018

 

Téléchargez l'album CANT

 

 

Téléchargez l'album FEMME SUFFIXE

 

Téléchargez l'album FEMME D'AFRIQUE

 

 

 

Tee noo bolo from B.A.A.T. on Vimeo.

 

vidéographie